L'En Dehors quotidien anarchiste individualiste

Soutien
Vous pouvez aider à régler les frais d'hébergement sur le serveur, en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors


Rubriques

Liens

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?


Archives par rubriques

L'En Dehors


Mardi (30/09/14)
Les nouvelles formes de lutte
Les nouvelles formes de lutte
Depuis 2011, des mouvements populaires attaquent le règne des politiciens et de la marchandise. De nouvelles formes de luttes expriment une démarche commune.
 
 
 
Lu sur Zones subversives : "Un nouvel esprit de contestation se développe. Des pays arabes jusqu’au Brésil, en passant par le mouvement du 15-M en Espagne et le mouvement d’occupation des places, des soulèvements populaires refusent la rationalité économique et l’emprise des détenteurs du pouvoir sur leur vie. Albert Ogien et Sandra Laugier ont déjà évoqué les mouvements de désobéissance civile. Ils se penchent désormais sur les mouvements de masse qui éclatent à l’échelle internationale, dans un nouveau livre intitulé Le principe démocratie.
 
 
 
Tous ces mouvements réclament la démocratie, un terme qui renvoie à une forme vide de sens. État de droit, liberté d’expression, contrôle des gouvernants, État social ou épanouissement individuel : la démocratie renvoie à diverses revendications. Même la lutte contre l’exploitation et l’aliénation semble remplacée par la promotion de la démocratie.
Lire la suite ici
Mis en ligne par endehors, a 20:02 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Tarn : affrontements entre police et opposants au barrage de Sivens
Lu sur le Monde : "La mobilisation ne faiblit pas dans le Tarn, où des opposants à la construction du barrage de Sivens occupent le terrain depuis plusieurs semaines. Lundi 29 septembre, de nouveaux heurts ont opposé des militants aux forces de l'ordre.

Les gendarmes ont fait usage de gaz lacrymogènes et de flash-ball pour déloger des opposants, notamment un « campement de quinze à vingt » personnes, a indiqué Ben Lefetey, porte-parole du collectif Sauvegarde de la zone humide du Testet. Selon lui, « plusieurs personnes ont été blessées » lundi matin, dont une par des « éclats de verre au visage ».

Lire la suite ici

Mis en ligne par endehors, a 19:51 dans la rubrique "Ecologie".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Coupures d’eau : les multinationales ignorent-elles la loi ?

Lu sur Observatoire des multinationales : "Près de deux millions de personnes en France ne disposent pas d’un accès suffisant à l’eau, du fait de leur situation précaire… ou des pratiques douteuses de leur fournisseur. Bien que les coupures d’eau pour impayés soient théoriquement interdites depuis l’année dernière, les entreprises de distribution d’eau - Veolia et Suez en tête - ne semblent pas pressées d’appliquer une loi qui va à l’encontre d’habitudes commerciales bien établies. La société civile se mobilise pour faire appliquer les nouvelles règles, au besoin en saisissant la justice, et renforcer la reconnaissance officielle du droit à l’eau en France.

Lire la suite ici

Mis en ligne par endehors, a 19:48 dans la rubrique "Actualité".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Au bout du jardin
Lu sur le blog de Floréal : "Durant quatre ans, de décembre 1995 à décembre 1999, Jean-Victor Verlinde et moi-même avons animé, sur l’antenne de Radio-Libertaire, une émission intitulée « A rebrousse-poil », un emprunt fait à Pierre-Valentin Berthier qui titrait ainsi une rubrique régulière, durant les années 50-60, dans Le Monde libertaire. Selon les mots de Jean-Victor Verlinde, « notre désir était alors d’opposer aux paresses de l’esprit, aux facilités des clichés et aux réflexes conditionnés l’iconoclaste pertinence de la pensée libertaire, le refus de tout automatisme, d’où qu’il vienne, la chasse à toutes les « vaches sacrées », même celles qui paissent et s’engraissent dans nos propres espaces ». Chaque semaine, nous commentions l’actualité ou évoquions des sujets qui nous tenaient à cœur, chacun de nous ignorant tout, en début d’émission, des sujets que l’autre comptait aborder. Cela rendait plus vivantes et spontanées, à notre goût, les discussions qui s’ensuivaient entre nous.
Quand cette émission a pris fin, Jean-Victor Verlinde s’est mis au travail pour rédiger une brochure, L’Ordre, mon cul ! La liberté m’habite*, à partir de certains des sujets abordés dans cette émission et des réflexions qu’ils entraînèrent.

Lire la suite ici

Mis en ligne par endehors, a 19:41 dans la rubrique "Actualité".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Austérité : plus de 200 000 emplois pourraient être détruits dans le secteur associatif d’ici 2017

Lu sur Basta! : "Un emploi sur six serait menacé au sein des associations, qui comptent 1,8 million de salariés, selon le Collectif des associations citoyennes. Une destruction sans précédent du tissu associatif ! En cause : le pacte de responsabilité, qui devrait amputer les budgets des collectivités locales de 29 milliards d’ici 2017. Première concernée : l’action sociale et sanitaire, au cœur de la lutte contre les inégalités. Pour éviter ces pertes d’emplois, le gouvernement étudie la possibilité de créer des « obligations à impact social » permettant à des investisseur privés de placer leurs capitaux dans le secteur associatif, en échange d’un taux d’intérêt versé par l’État. Une quarantaine de réseaux associatifs appellent à une mobilisation le 3 octobre prochain.

Lire la suite ici

Mis en ligne par endehors, a 19:33 dans la rubrique "Actualité".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Lundi (29/09/14)
Antonia Fontanillas Borrás

Lu sur CNT-FTE : "Née à Barcelone le 29 mai 1917 - décédé le 22 septembre 2014 - FIJL - MLE - SIA - CIRA - CNT- CGT - Barcelone (Catalogne) – Clermont Ferrand (Puy-de-Dôme) – Dreux (Eure-et-Loir)

Fille de militants et nièce de Francisca Saperas Miró et Martin Borrás Jover, Antonia Fontanillas Borrás avait émigré avec ses frères et sa mère à l’âge de huit ans à Mexico. C’est là qu’elle alla l’école pendant six ans et qu’elle s’y était prise de passion pour la lecture. Après l’expulsion de son père du Mexique en 1933, toute la famille retournait à Barcelone en 1934. Antonia y trouvait un travail dans une lytographie et adhérait à la CNT et aux Jeunesses Libertaires où elle allait être la déléguée de la FIJL des arts graphiques à la Fédération locale. Pendant la guerre, après avoir tenté de s’enrôler comme milicienne lors de l’expédition à Mallorque, elle avait travaillé à l’administration du quotidien Solidaridad Obrera (Barcelone).

Lire la suite ici

Mis en ligne par endehors, a 22:45 dans la rubrique "Actualité".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Pourquoi la France est-elle le pays qui a le plus fusillé « pour l’exemple » pendant la Grande guerre ?

Lu sur Basta! : "Au moins 918 soldats français ont été exécutés entre 1914 et 1918. Ce qui fait de l’armée française celle qui a le plus fusillé, avec l’armée italienne, loin devant l’Allemagne et les pays anglo-saxons, selon la comptabilité officielle. Si plusieurs soldats condamnés à mort ont, depuis, été réhabilités, le sujet, un siècle plus tard, suscite toujours la controverse. Tour d’Europe des « fusillés pour l’exemple ».

Lire la suite ici

Mis en ligne par endehors, a 19:35 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


La contamination des rivières par les pesticides s’est durablement généralisée

Lu sur le Monde : "Ça ne s’arrange pas sur le front des pesticides. La contamination des cours d’eau et des nappes souterraines s’est généralisée en France. L’agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse (RMC) a le courage de le dire : elle en a recensé 150 produits différents dans les près de 3 000 cours d’eau du Sud-Est de la France – majoritairement des herbicides –, soit à peu près autant tous les ans depuis 2008.

Lire la suite ici

Mis en ligne par endehors, a 19:26 dans la rubrique "Ecologie".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Éditocrates sous perfusion : une gabegie « oubliée » par les médias dominants

Lu sur Acrimed : "Nous publions, avec l’autorisation de son auteur et des éditions Libertalia (que nous remercions au passage), un extrait du récent livre de Sébastien Fontenelle, Éditocrates sous perfusion : les aides publiques à la presse, trente ans de gabegie. Cet ouvrage au vitriol, que l’on ne peut que recommander à nos lecteurs, s’attaque à une certaine presse qui, « dans le même temps qu’elle ensevelit l’État sous une avalanche d’exhortations à mieux maîtriser ses dépenses, [...] se gave de subventions étatiques ».
L’extrait qui suit constitue le chapitre XI du livre.

Lire la suite ici

Mis en ligne par endehors, a 19:19 dans la rubrique "Actualité".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


L'ENFER ET LE PARADIS
Ce n’est hélas pas une originalité d’affirmer que la barbarie humaine est une banalité dans l’Histoire.
A toutes les époques, sur tous les continents et à tous les degrés de civilisation, la barbarie a sévi… et elle a toujours été le fait d’êtres humains à l’encontre d’autres humains et même d’autres créatures vivantes. Il n’y a pas d’inhumanité dans la barbarie… la barbarie est une production humaine. 
Mis en ligne par Patrick Mignard, a 18:39 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Dimanche (28/09/14)
Situation très difficile à Kobanê

Lu sur OCL : "Difficile d’avoir une vision précise, mais quelques bribes d’infos sont assez alarmantes. Les bombardements de la coalitions semblent totalement ignorer le front de Kobanê et l’urgence de la situation. La Turquie annonce qu’elle va changer de position par rapport à l’EI... mais rien ne change, elle verrouille la frontière au nord, réprime les manifestation de solidarité sur le territoire turc, d’Istanbul azux régions kurdes.

Depuis moins de 48 heures, les combats se sont rapprochés de la ville. Il y a une âpre bataille pour le contrôle d’une colline située à 6 km à l’ouest de Kobanê. C’est une position stratégique cas c’est l’unique point dominant dans cette zone totalement plate. Les Kurdes l’avaient perdu vendredi mais le lendemain ils l’ont reprise.

Signe de ce rapprochement des djihadistes : au moins un obus de mortier a touché la ville vendredi 27 septembre, provoquant 1 mort et plusieurs blessés graves parmi les habitants. Et aussi du côté turc de la frontière, un minibus a été touché par un engin similaire.

Les combats seraient aussi très durs au sud et à l’est.

Lire la suite (en bas de page) ici

Mis en ligne par endehors, a 21:30 dans la rubrique "International".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


« Kobanê et le Kurdistan n’ont pas pour seul ennemi l’État islamique »

Lu sur Alternative libertaire : "Allocution d’Alternative libertaire soutenue par l’OCL à la manifestation parisienne de la gauche kurde du 27 septembre 2014, en solidarité avec le Kurdistan syrien.

2.000 à 3.000 personnes avaient répondu à l’appel de la Fédération des associations kurdes de France (Feyka), samedi 27 septembre 2014, et ont défilé en soutien à la ville de Kobanê, assiégée par l’État islamique (Daech).

Toute les tendances de la gauche kurde étaient là, dont de forts contingents de sympathisant.e.s du PKK et du PYD (organisation-sœur du PKK en Syrie). Et, bien évidemment, des dizaines de drapeaux à l’effigie du leader emprisonné Abdullah Öcalan.

Si ce culte du leader donne généralement froid dans le dos aux militantes et aux militants français, plusieurs délégations d’organisations (PCF, NPA, AL, OCL...) avaient passé outre et étaient présentes, en solidarité avec une lutte aussi urgente que légitime.

A l’arrivée de la manifestation place du Châtelet, plusieurs déclarations de solidarité ont été lues.

Ci-dessous, celle d’Alternative libertaire, soutenue par l’OCL.

Lire la suite ici

Mis en ligne par endehors, a 21:19 dans la rubrique "Actualité".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Articles suivants



A l'affiche