s'informer + informer + surfer + partager + écouter + dialoguer + regarder + observer + débattre + lire + écrire + communiquer
A LA UNE
> première page
> interviews
> proposer une info
> dialoguer avec Maude
> notre immeuble
> zh9lkvff9ck
> Créez votre joueb sur Niutopia

THEMES
> internet
> société
> culture
> science
> technologie
> informatique
> c-est-tout.com

SOYEZ VOUS MEME
Comme tout le monde, vous êtes différents :
> c-est-tout.com/moi/

c-est-tout.com quoi ?
> présentation
> mode d'emploi
> FAQ

c-est-tout.com qui ?
> les membres
> l'équipe
> contact

RECHERCHER
>

discussions les + actives
> Irak, Irak pas ? (75)
> L'adhésion de la Turquie à l'Europe (99)
> La peur, le nerf de la guerre... (10)
> Israel, Palestine, Liban... (3) (179)
> Les indépendantistes bretons sont des cons (127)
> Ouverture du capital ou privatisation voilée ? (7)
> U.S.A. quelle chasse à l'homme ? (153)
> Véhicules volés, une éventuelle riposte finale ? (37)
> Et c'est reparti ! (44)
> Bienvenue aux Etats-Unis !! (19)



Jeunesse et politique incompatible ?   Excellent (5 votes)
> Société > Elections
Ecrit par gaelgnet, publié par Biz le Jeudi 3 Janvier 2002 à 20:37.
A quelques mois des élections présidentielles et législatives, je voudrais revenir sur l'importance et sur l'influence que l'age de nos politicien a comme conséquence sur les actions qu'ils entreprennent et sur notre quotidien.

Depuis toujours, les hauts postes politiques sont "réservés" à une certaine classe d'age. A l'age où la plus part des citoyens français se reposent et prennent leur retraite, les hommes politiques arrivent au moment le plus intéréssant de leur carrière, le moment où va leur etre confié des postes à hautes responsabilités.
Pourquoi ces métiers qui sont sans doute des plus passionnants, sont-ils réservés qu'aux plus de cinquante cinq ans? Je pense qu'une personne de trente ou trente cinq ans qui a bien évidemment les qualités requises, ferait un très bon ministre. Il donnerait du renouveau, il serait plus apte à juger ce qui est bon pour les citoyens car entrant juste dans ce milieu, il n'aurait pas encore oublier les besoins essentiels du peuple et sa manière de vivre.

Je pense que la politique est l'affaire de tous et je trouve très dommage que de plus en plus de jeunes s'en désintérèssent, car c'est erux qui seront demains les acteurs de ce monde, de notre monde et que s'ils ne s'y intérèssent pas, ils laisseront le pouvoir entre n'importe quelles mains.

En conclusion, j'éspère que le fait que les hommes politique soient le plus souvent d'un age avancé, soit dû au désintérèssement des jeunes envers ce milieu et non au barage de l'entrée du milieu politique par les hommes au pouvoir.


> Envoyer cet article à un ou une ami(e)

> Vos commentaires :

  Nullissime (2 votes)
Ecrit par Gerpy, le Vendredi 4 Janvier 2002 à 17:16.
Si la jeunesse des responsables politiques te tiens à coeur et si ty n'as rien contre la gauche, tu pourras toujours voter pour Olivier Besancenot aux présidentielles (eu moins pour le premier tour).


50-50 ?   Tres bien (1 votes)
Ecrit par Zwonimir, le Vendredi 4 Janvier 2002 à 22:44.
Je pense très sincèrement qu'il y a un peu des deux.

Il semble évident que les jeunes se désinterressent de plus en plus de la politique, et de leur citoyenneté en général. Ceci peut venir à la fois d'un certain manque de culture politique qu'il serait bon d'essayer de développer à l'école (au lycée par exemple), mais aussi d'une crise de confiance envers les politiciens. Une pensée du type "la politique, ça m'interresse pas, c'est tous des pourris" est assez communément partagée chez les jeunes (et moins jeunes d'ailleurs, y a qu'à voir le taux d'abstentionnisme...).

Mais il faut aussi admettre que l'age est souvent l'allié de la sagesse...Tu te vois élire un homme à la présidence de la république alors qu'il n'a que 30 ans par exemple ? En 30 ans de vie, quelle expérience de la politique a-t-il ? Il a arrêté ses études à quel age ? Il a commencé à travailler, tu crois qu'il a le temps de tenir des responsabilités politiques élevées ? Au mieux il a juste été maire de sa commune...il est loin des présidentielles ! A cet age là, il doit plutôt penser à sa famille...

Mais bon, c'est vrai qu'un homme politique jeune, avec de bons projets et avec une expérience solide des responsabilités politiques serait un solide candidat...
A quand ?


pour mémoire   Tres bien (1 votes)
Ecrit par Anonyme, le Samedi 5 Janvier 2002 à 11:43.
VGE que les guignols traitent de vieux (ce qui n'est pas faux non plus) avait été élu à la présidence à 44 ou 45 ans. Mais c'était en 1974, presque 30 ans, et maintenant il est comme les autres.... vieux !

Il y a bien des jeunes en politiques, mais c'est comme ailleurs, il faut gravir les échelons. Et ceux qui sont en haut n'ont pas intérêt à ce que les jeunes montent trop vites surtout s'ils sont télégéniques et compétents.

De toute façon en tant que jeunes, notre part dans la société diminue, bientôt il y aura plus de retraités que d'actifs. Alors finalement le fait qu'un pays de vieux soit dirigé par des vieux ne me choque pas. C'est la logique des choses...

Nous les jeunes sommes condamnés à payer les retraites, travailler et fermer notre gueule, par respect pour les anciens (vous savez ceux qui disent que vous êtes mal élevés mais qui ne vous disent pas merci si vous leur tenez les portes ou laissez votre place dans le bus ;-))


La jeunesse n'est pas une qualité en tant que telle   Excellent (1 votes)
Ecrit par tyr, le Dimanche 13 Janvier 2002 à 16:30.
Voter pour qqn pour son jeune âge ou refuser de voter pour un autre à cause de son âge, surtout dans le cadre de présidentielle, me parait tout à fait étonnant.

Vous ne voter pas uniquement pour une personne, mais plutôt pour un programme ou pour un type de personnage, ou alors sur quel critère choisissez vous ce candidat ?

Le programme est rarement le fruit du travail d'une personne seule! Au contraire c'est le travail d'une équipe souvent composée de jeunes et de moins jeunes, pour trouver un équilibre qui se rapproche des profils d'électeurs moyens. (même si bien souvent la réalité diffère du programme, on peut penser que la ligne directrice sera suivie).

Quant au personnage, l'avantage des personnes qui commencent à avoir de la bouteille, c'est qu'en plus de la sagesse (pas systématique d'ailleurs), on les connait un peu et on a donc une petite idée de leur façon de travailler!

Bien entendu la jeunesse est importante pour aider au dynamisme du pays (économique, social, politique...), mais ce n'est pas juste une question d'âge mais plutôt de motivation et d'enthousiasme.

Ces remarques sur le personnage présidentiel sont aussi valables pour les parlementaires. Ce n'est pas juste un homme que l'on élit, mais la ligne directrice d'un parti qu'on souhaite voir diriger! A nouveau, les avis des jeunes seront entendus au travers des sondages d'opinion ou des discussions avec la base.


QUE FAIRE?
Ecrit par Anonyme, le Mercredi 13 Mars 2002 à 19:02.
À PART LE LYCÉE, Y A-T'IL D'AUTRE FAÇONS D'APPRENDRE C'EST QUOI LA POLITIQUE, OU MIEUX, QUELLES SONT LES ACTIONS QUE LES JEUNES, QUI N'ONT PAS LE DROIT DE VOTE DANS TOUS LES CAS, PEUVENT PRENDRE POUR SE FAIRE ENTENDRE ET RÉÈLLEMENT POSER UN GESTE FAISANT VALOIR LEUR OPINION?


Ecrit par Anonyme, le Jeudi 14 Mars 2002 à 10:45.
> À PART LE LYCÉE, Y A-T'IL D'AUTRE FAÇONS D'APPRENDRE C'EST QUOI LA POLITIQUE,

S'y intéresser; étudier (ie suivre ses cours au lycée, de géographie, d'histoire, d'économie, de philosophie; ce sont des sujets qu'il faut étudier si l'on veut avoir une perception du sens de la vie d'un état et de la politique).

> OU MIEUX, QUELLES SONT LES ACTIONS QUE LES JEUNES,
> QUI N'ONT PAS LE DROIT DE VOTE DANS TOUS LES CAS,

Qu'un mineur n'ait pas encore le droit de voter est normal;
il faut acquérir une certaine maturité (par l'éducation, l'expérience sociale, l'expérience de la vie, l'expérience du fonctionnement de la société) pour pouvoir avoir une voix déterminante dans le fonctionnement d'une société.

Cela n'empeche pas que les "jeunes" puissent avoir droit au chapitre; en interpellant leurs aines.
En l'occurence, une association de personnes est un moyen possible pour faire valoir une opinion largement partagée; les députés (représentants légaux de la population par secteur; chaque département en a un) sont la, normalement, a l'ecoute de leurs administrés; à ces derniers d'aller se faire entendre en interpellant, ou demandant audiance a leur député.

> PEUVENT PRENDRE POUR SE FAIRE ENTENDRE ET RÉÈLLEMENT POSER
> UN GESTE FAISANT VALOIR LEUR OPINION?

Parler, discuter, se reunir, faire valoir leur opinion en la communiquant. Mais pas en agissant de facon spectaculaire (casses, incendies, violences; ces actes constituent le _dernier_ recours possible pour la prise de parole; ils constituent un echec des autres solutions; et les jeunes qui y recourent emploient trop facilement l'excuse du "on ne pouvait pas faire autrement" pour se justifier et cacher un manque totale de responsabilité et d'initiative).


 > Ajouter un commentaire
 (ne rien écrire dans login et password pour rester anonyme)
 
 Login :
 Password :
 Titre :
 Texte :  
 
 
 

 > Envoyer cet article à un ou une ami(e)
 
 Votre adresse email :
 Adresse e-mail du destinataire :
 
 


  Les commentaires sont la propriété et la responsabilité de leurs auteurs respectifs.