Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Athée, asociale et agaçante

Un blog de plus sous le soleil

Page principale - Ecrire un article

Vendredi (30/06/06)

Mes Ancêtres les Helvètes

France vs Suisse

Chose promise, chose due.
La famille, donc.

Je suis un huitième suisse. Chacun son fardeau.

Avant de commencer à parler vieux secrets familiaux, quelques petites distinctions s'imposent. Il existe quatre sortes de suisses:
* les suisses francophones, très proches des français, convaincus que leur pays est le plus beau pays du monde (et nous sommes chauvins? Laissez-moi rire!)
* les suisses italianophones (pas sûre de l'orthographe), dont je ne sais strictement rien et je ne m'en porte pas plus mal
* les suisses romanches, ultra-conservateurs, qui ne font pour certains voter les femmes que depuis 1994, qui bloquent le pays (selon ma grand-tante Rosemarie qui vit là-bas) et qui parlent un dialecte proche du latin
* les suisses allemaniques, dont je suis issue.

Les suisses allemaniques écrivent l'allemand et parlent le suisse allemanique, un dérivé de l'allemand assez infâme, même pour eux: un ami interprète de mon père, dont c'était la langue maternelle et qui parlait une douzaine d'autres langues, avait refusé d'apprendre le néerlandais sous prétexte qu'il "parl[ait] déjà une maladie de naissance" et que c'était amplement suffisant.
Autre chose: la suisse germanophone est l'endroit le plus propre du monde.
Si.
Allez dans n'importe quelles toilettes de gare (rappelez vous d'abord les toilettes de la gare près de chez vous), ça étincelle. On pourrait manger par terre, y a pas une cochonnerie par terre.
Il y a pas un papier, un mégot, un trognon de pomme par terre.

Extérieurement, les suisses sont nickels.

Mais dès qu'on creuse, en général...

Ma famille vient de Wintertur, dans le canton de Zurich.
Il faut savoir que cette partie de la famille est, globalement, la moins fréquentable. Les hommes, par exemple, ont un penchant pour l'infidélité et la muflerie.

Mon arrière-grand-père (le papa du papa de ma môman), par exemple, a un jour laissé sa femme seule devant le dîner de réveillon qu'elle avait préparé pour aller fêter Noël avec sa maîtresse. La pauvre épouse (qui devait être légèrement maudite), en plus d'un mari sympathique comme tout, avait une mère dans le même genre, et qui n'aimait pas les filles.
Celle-ci déclara à la mort de sa fille que celle-ci "était morte de s'être trop écoutée" (si quelqu'un peut m'expliquer le rapport avec le glaucome aux ovaires...).

Le couple étant mort relativement jeune, ils ont laissé deux enfants (dont mon grand-père) à leur grand-mère (celle qui n'aimait que les garçons). Mon grand-père se maria, acheta une maison où il installa sa grand-mère (au rez-de-chaussée) et sa petite famille (dans les étages).
Au bout de six mois de mariage, il commença à tromper ma grand-mère avec sa meilleure amie (liaison qui a survécu à leur divorce 25 piges plus tard). Pourquoi? Je crois que ma grand-mère n'était pas suffisamment manipulable: il disait lui-même qu'avec sa maîtresse il se sentait valorisé parce qu'elle n'avait pas grand-chose dans le crâne.

La méchanceté conserve: la grand-mère est morte dans les années 60 à 97 ans.
Mon grand-père est mort en 1993 d'un crise cardiaque à 82 ans, j'avais du le voir deux fois en quatre ans. Après le divorce (1979 à peu près), il s'était installé chez sa maîtresse. Ma mère a préféré faire le voyage prévu aux E-U qu'aller à l'enterrement. On a réussi à négocier avec la maîtresse: elle payait les dettes de son amant (monsieur considérait que les impôts c'était pour les cons... y avait plus cher d'amende que d'impôts), et elle gardait la maison jusqu'à sa mort.
Bon, maintenant elle à 76 ans et on attend qu'elle meure: elle picole, elle fume comme un pompier, elle devient dingue, même sa soeur ne va plus la voir, et elle squatte l'héritage qui pourrait permettre à ma grand-mère de quitter son deux pièces assez minable.

De cette branche, il reste la tante Jacqueline, qui était fâché avec son frère (mon grand-père) mais qui s'est bonifié après son mariage sur le tard.
Et puis la tante Rosemarie, qu'on ne voit pas trop, mais bon, ça va.

Dans notre cas, ce ne sont pas les meilleurs qui sont partis les premiers.

Heureusement, chez maman, ce sont les gènes bretons qui ont gagné.

Ecrit par Madig, à 19:01 dans la rubrique "Chaque jour qui passe" - Mise à jour : Vendredi 30 Juin 2006, 23:31.

Permalien ( 2 commentaires )

Mardi (13/06/06)

Chauvinisme primaire

Allez les Bleeeeuuuus!

A la base, je n'aime pas le foot, pour la simple raison que les supporters footeux sont les seuls sportifs à estimer que tout le monde doit partager leur passion, ce qui nous vaut un déferlement de foot ces derniers temps.

Mais finalement, je m'y suis mise, parce qu'il y a des pays que j'aime bien en compétition et que j'ai envie de les voir gagner.

Aujourd'hui, premier match contre les suisses. Bon, c'est l'autre poids lourd du groupe. Donc je me disais, si on perd, c'est pas grave.
Et puis j'ai appris qu'un certain quotidien suisse nous avait décrit comme "le pays ayant inventé à la fois le chauvinisme et l'invention petit suisse", et que les supporters suisses ne trouvent rien de mieux que de siffler leurs adversaires (ce qui a priori, ne se fait pas tant que le match n'a pas commencé, un peu de fair-play, bordel!).

Hum.
Je dirais donc que même si la France avait inventé le chauvinisme, depuis la chute du brevet, on nous a pas mal piqué l'idée, particulièrement outre-atlantique et du côté du Proche-Orient.
Et puis c'est vrai qu'il n'y a pas de quoi être chauvin quand ses seuls motifs de fierté sont du chocolat, du fromage et des montres.

Donc, je lance un appel aux Bleus.

ECRASEZ CES PRETENTIEUX!!!! JE VOUS SOUTIENS A FOND!

Et voilà. Après la groupie, la hooligan. C'est de pire en pire.

Allez quand même.

Note: étant un 8e suisse, si on perd, je jure de raconter ce que je pense de mes ancêtres suisses (et ils étaient gratinés, je vous jure).
Note 2: j'étais pour les coréens tout à l'heure, et j'apprends que des coréens on mis une banderole "Allez les Bleus". J'adore les coréens. :)

Ecrit par Madig, à 17:35 dans la rubrique "Chaque jour qui passe".

Permalien ( 2 commentaires )

Vendredi (09/06/06)

Marie-Antoinette

de Sofia Coppola

Bon, il faut que vous sachiez quelque chose: ma môman est costumière de théâtre, j'ai donc grandi entourée de livres sur les belles robes, crinolines, corsets et autres paniers. Quand on est dans mon cas, on irait le voir n'importe quel film pourri, et on l'adorerait, rien que pour les robes d'époques.

Mais bon, ce n'est pas la seule raison d'aimer le film [mais quand même, les robes Louis XV/Louis XVI... *_*].

Si vous voulez voir un film historique, passez votre chemin. Ce film fait des entorses à la réalité, ce dont Sofia Coppola ne se cache pas - puisque son but n'était précisément pas le film historique.
Ce film, c'est une histoire à la Madame Bovary. C'est l'histoire d'une jeune fille, mariée jeune, qui s'ennuie à mourir dans son grand palais entourées de vieux schnocks et obligées de respecter des règles plus ou moins stupides (comme le rituel du lever, fortement comique, où elle attend toute nue que sa chemise passe de main en main avant de pouvoir se couvrir).

Chronique de l'ennui, donc, avec macarons [miaaaaaam], escarpins et robes à la dernière mode (il y a une paire de converse, à un moment, mais je ne l'ai pas vue), fêtes, et musique rock (et bizarrement, ça passe super bien).

Kirsten Dunst est sublime. Belle, naturelle, peuh... C'est pas juste. Et elle porte bien le chapeau, en plus.
Bonne distribution, belles images.

Ben... C'est Sofia Coppola, quoi.

J'ai quand même eu un pincement au coeur, à la fin, alors que Louis XVI et Marie-Antoinette restent à Versailles, dignes.
C'est le moment où ils commencent enfin à comprendre comment se comporter que c'est trop tard...

Ecrit par Madig, à 22:37 dans la rubrique "Critiques".

Permalien (aucun commentaire )

Au revoir, au revoir, proviseeeeuuuur

Finite

Ca y est.

A fini, le lycée.

...

YAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

Chuis vivante. L'ont dans l'os.

Ecrit par Madig, à 22:28 dans la rubrique "Chaque jour qui passe".

Permalien ( 2 commentaires )

Dimanche (04/06/06)

Da Vinci Code

Eh ben finalement...

Les critiques ont exagéré.
Franchement.

Ouais, bon, c'est vrai que c'est pas un chef d'oeuvre. Mais de là à le lyncher aussi unanimement, je ne suis pas d'accord.

D'abord, la fin est beaucoup mieux mise en scène que dans le livre (même si le "Sophie, vous êtes la dernière descendante du Christ!" de Tom Hanks est effectivement assez drôle), et rien que pour ça, ça mérite le respect, par que remettre la fin définitivement nulle de Dan Brown, ça a sûrement pas été du gateau.
L'histoire est respectée.
Les acteurs sont bons, ils rendent les personnages moins empotés que dans le livre - où j'avais envie de leur foutre des baffes tellement ils étaient patauds.
En plus, ils ne sont même pas prosélyte: alors que c'était faire tourner Sophie catho de première, il l'ont laissée athée jusqu'à la fin, et ce qui est dit sur le Concile de Nicée est tout à fait vrai (n'en déplaise aux grenouilles de bénitier, ce n'est pas une invention de Dan Brown).

Le hic, c'est le côté américain. Trèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèès américain. Avec violons, "et là, c'est le drame", "Sophie, vous êtes la dernière descendante du Christ!!!"...
Et ça, c'est lourdingue.
Un peu plus de sobriété aurait sans doute amélioré nettement la crédibilité du film.

Mais bon. C'est pas une raison pour boycotter un film qui emmerde le Vatican.
:)

Ecrit par Madig, à 18:14 dans la rubrique "Critiques".

Permalien ( 2 commentaires )

J'irai pas danser

Connards!

Je ne serai pas invitée aux fêtes post-bac.

Je vous assure.

Ca se saurait.

Ecrit par Madig, à 12:31 dans la rubrique "Chaque jour qui passe".

Permalien ( 2 commentaires )

Compte à rebours

7... 6... 5... 4... 3... 2... 1...

Hum. Il me reste 8 heures de cours.
(Je ne vais plus en latin, j'ai passé l'épreuve et de toute manière la prof est en dépression - ce n'est pas moi qui vais la plaindre.)
(Je n'ai plus sport.)
(J'ai séché les deux derniers cours d'histoire-géo, et maintenant elle fait passer des épreuves à l'autre bout de la région parisienne. Mwahaha.)
(Espagnol? Tu plaisantes, là?)

Il reste donc Philo, Anglais, Littérature.
Dernière heure d'anglais mardi.
Une heure de philo tranquille.
Deux heures de littérature détente.

Une heure de philo mercredi.

Jeudi: goûter en littérature, bis l'après-midi en philo.

On se motive, Madig. C'est presque le bout.

(Au fait, cet été, je vends des chaussures. A Géox. ^^)

Ecrit par Madig, à 12:27 dans la rubrique "Chaque jour qui passe".

Permalien (aucun commentaire )

Mercredi (17/05/06)

Bible vs Da Vinci Code

Bouquin sacré vs roman de gare

Là, je crois que mes nerfs vont lâcher.
Qu'est-ce que racontent les catholiques?

Que le Da Vinci Code ne peut avoir aucune valeur scientifique ou historique, ce n'est qu'un roman.
...
C'est l'hôpital qui se fout de la charité.

Je ne vois pas en quoi la Bible, qui au contraire détiendrait la Vérité (oui, celle avec le grand V), est plus réaliste que le Da Vinci Code.
Car en réalité, qu'est-ce que la Bible?

Je vais le dire aux grenouilles de bénitiers et autres grands mystiques:
la Bible, c'est une compilation de vieux mythes, bidouillée et trafiquée par les autorités religieuses juives puis chrétiennes.
La valeur historique et plus encore la valeur scientifique de la Bible sont nulles.
Zéro.

Franchement, laquelle de ces propositions est la plus probable: qu'il ait multiplié les pains  et qu'il soit né d'une vierge (grâce à l'aide miraculeuse de son papa), ou qu'il ait eu une femme et un(des) enfants, comme le devait un bon juif de l'époque?

Franchement, vous y croyez?

Ecrit par Madig, à 09:06 dans la rubrique "Cette Société".

Permalien ( 2 commentaires )

Vendredi (12/05/06)

Voir ou ne pas voir

Telle est la question

J'ai lu le Da Vinci Code il y a plus d'un an.
J'avais trouvé la fin un chouïa décevante.

Mais l'Eglise catholique appelle au boycott.

Rien que pour ça, j'irai voir le film.

:-)

Ecrit par Madig, à 00:24 dans la rubrique "Chaque jour qui passe".

Permalien ( 2 commentaires )

Jeudi (11/05/06)

Religion de Paix et d'Amour

Youpiiii

"Tu ne laisseras pas vivre la sorcière [la magicienne]." Exode, 22, 18
En fait, ils avaient tout pigés, les inquisiteurs.

"Femmes, soyez soumises à vos maris comme au Seigneur.
Car le mari est le chef de la femme, tout comme le Christ est le chef de l'Église, lui le Sauveur de son corps." Lettre de Paul aux Ephésiens, 5:22, 23
Hum...

"Tuez tous les garçons et tuez toutes les femmes qui ont connu un homme dans l'étreite conjugale". Nombres, 31:17
Paix et amour, donc.

"Il (Elie) monta de là à Béthel, et, comme il montait par le chemin, de jeunes garçons sortirent de la ville et se moquèrent de lui, en disant "monte, tondu, monte, tondu! Il se retourna, les vit et les maudits au nom de Dieu. Alors deux ours sortirent du bois et déchirèrent quarante-deux enfants". 2è livre des Rois, 2:23:
C'est le même qui a dit "laissez venir à moi les petits enfants"?

Puisqu'on y est:
Sourate II verset 191
« Dieu n'aime pas les transgresseurs. Tuez-les partout où vous les rencontrerez. »
Sourate III (La famille d'Amran) verset 49 ou 56
« Les incroyants, je les tourmenterai terriblement (ou je les punirai d'un châtiment cruel) en cette vie et dans l'autre et ils seront sans recours.»
Sourate III verset 79 ou 85
« Quiconque cherche une autre religion que l'Islam ne sera pas accepté.»

Et je les entends se prétendre moraux, tolérants, pacifistes.
Les religions me rendent malade.

Sources:
www.christianisme.ch
www.lemanlake.com

Ecrit par Madig, à 01:35 dans la rubrique "Cette Société".

Permalien (aucun commentaire )

Articles suivants

Quel jour?

Juin 2006
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Salut, toi!

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Là où ça discute

Là où je me balade

Ailleurs...

Si vous voulez en lire plus: