Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Mercredi (06/08/03)
Erdre urbaine
La découverte d'une ville est toujours source de plaisirs. Mais trop souvent, l'approche choisie ne permet pas d'appréhender certains aspects de la cité.
De passage à Nantes, on prendra soin de ne pas s'aventurer trop en avant avec son automobile. Si l'on aborde l'agglomération par le nord, on laissera sa voiture à Orvault et l'on montera dans le tramway qui ne tardera pas à arriver. Au cours des trente minutes qui mèneront les voyageurs au cœur de l'ancienne résidence des ducs de Bretagne, on aura le plaisir d'admirer péniches et petits yachts sur l'Erdre la magnifique. Au repos ou en cours de croisière, ces nombreuses embarcations flottent en parfaite harmonie avec la frondaison d'arrière-plan : un régal pour les yeux.
Ecrit par Tytoalba, à 15:48 dans la rubrique Escapades.
Lire l'article ! (suite de l'article + 2 commentaires)
Mardi (05/08/03)
Ne le dis à personne...
Il y a du génie dans cet homme-là... Ne le dire à personne ? Je vais me gêner... Au départ, allez savoir pourquoi, je l'avais pris pour un Allemand. Harlan ? Jamais lu ce prénom. Et puis Coben, ça ne sonne pas amerloque dans ma tête. "Traduit de l'américain par Roxane Azimi" : voilà qui remet les choses en place. Ajoutez quelques critiques tirées (vraiment ?) du San Francisco Chronicle ou de USA Today et le décor est posé.
Les rayons de littérature policière ne m'avaient pas reçu depuis des lustres. Si je dois renouer avec le polar, Coben y sera pour beaucoup. Aucun texte ne m'a autant captivé depuis ma plongée dans les rivières pourpres. Suspense et rebondissements sont au rendez-vous tout au long d'une quarantaine de chapitres brefs. Un roman à ne commencer que si l'on dispose d'une longue journée devant soi : interruption rime avec frustration...
Ecrit par Tytoalba, à 15:43 dans la rubrique Lectures.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Dimanche (03/08/03)
Aube dominicale
Un lever précoce m'ouvre une large matinée de flânerie. C'est au jardin que je vais rester, sans pouvoir immobiliser le temps. Tout à l'heure, j'ai pu observer le lent réveil de la ville voisine lors d'un déplacement motorisé. L'automobile rangée pour la journée, je retrouve maintenant la quiétude propre à la nature en éveil. "Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt" entend-on parfois. Point d'idée de possession au fond de moi, mais une farouche volonté de jouir du moment présent. Fleurs, papillons et volatiles profitent pleinement des espaces libres d'humains. Cela ne durera pas... Deux ou trois heures passeront puis les ballons voleront, les tondeuses grogneront, les barbecues fumeront. Chacun retournera se cacher dans sa haie, son arbre, son trou. Les fleurs ne s'offriront plus aux insectes méfiants. Mais pour l'instant : silence ! Ne gaspillons pas cet instant trop rare.
Ecrit par Tytoalba, à 10:09 dans la rubrique Naturellement.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Samedi (02/08/03)
Aux origines d'un texte
J'ai lu quelque part, il y a peu, un court article consacré aux pratiques d'écriture. On y soutenait que des spécialistes seraient capables de déterminer l'outil initialement utilisé par l'auteur d'un texte imprimé : stylo ou clavier. Est-il raisonnable de croire à de telles conclusions ? Pour ma part, je n'ai pas l'impression de produire des structures syntaxiques différentes selon que mes doigts frappent les touches de mon ordinateur ou guident maladroitement une plume sur un cahier. Il serait intéressant de lire et d'entendre des écrivains sur ce sujet. Mieux encore, l'étude de textes d'auteurs ayant utilisé successivement les deux outils au cours de leur vie permettrait peut-être de mettre en évidence d'éventuelles évolutions.
Ecrit par Tytoalba, à 21:43 dans la rubrique A propos des plumes.
Lire l'article ! (suite de l'article + 2 commentaires)