Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Vendredi (30/05/03)
Alter Ego

Aujourd'hui sur : Etes-vous influencé par la dans le choix de vos ?

C'est qui pose la question, et ses invités, et ..., qui tenteront d'y répondre.

Ecrit par walkyrie, a 09:41 dans la rubrique "Concept".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Palmarès Cannes 2003
Le palmarès d'un festival doit-il refleter un état d'esprit partagé, une humeur générale, ou bien uniquement le choix personnel du président du jury ?

Dans leur émission en direct ce soir de la croisette, les animateurs du Masque et la Plume déplorent l'absence de représentants de notre belle nation au devant de la scène ce soir.
Ecrit par walkyrie, a 09:15 dans la rubrique "Festivals".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Jeudi (29/05/03)
TAM TAM, ETC.

En ce moment, c'est Rébecca Manzoni qui présente TAM TAM, ETC. le matin (du lundi au vendredi de 9h10 à 10h00) sur France Inter.

Or, Rébecca Manzoni, c'est aussi la voix féminine (je ne suis généralement pas douée pour les adjectifs, mais là je dirais... ouatée) de Ouvrez l'oeil et le bon avec Frédéric Bonnaud sur la même fréquence (tous les samedis à 15H, l'heure où l'on bosse ses cours, ou l'heure où l'on sort -faire des courses ou une ballade- en bref, la mauvaise heure...).

Ecrit par walkyrie, a 18:29 dans la rubrique "Autres médias".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
ListeDePhrasesQuOnPrononceEnSortantDuCinema
ListeDePhrasesQuOnPrononceEnSortantDuCinema sur Echolalie. Je suis sûre d'en avoir prononcées un bon paquet parmi celles-là...
Ecrit par walkyrie, a 18:21 dans la rubrique "Ailleurs sur le web".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Vendredi (23/05/03)
Le mot de la fin

Ce matin sur : dans sa chronique quotidienne, Le mot de la fin (du lundi au vendredi à 08h57), Alain Rey explique et explicite le mot "cinéma".

Ecrit par walkyrie, a 09:38 dans la rubrique "Autres médias".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Jeudi (22/05/03)
Mise en abîme : le grand écran fait son cinéma

Ce soir sur Arte : La nuit américaine de François Truffaud.

Mais il faudrait, vraiment, que Arte cesse de programmer des films avant 20:50 : c'est vrai, quoi, on ne peut pas regarder Cannes et le début de La nuit...

 

Idée : les films qui parlent de films. (ex : La petite Lili, Claude Miller)

Ecrit par walkyrie, a 19:29 dans la rubrique "Concept".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Dimanche (18/05/03)
Richesse cinématographique

La France est un pays riche au point de vue du cinéma. De par notre culture, nous avons une approche particulière du cinéma.

® laquelle ? quelle spécificité ?

Ouverture des Français, qui s’intéressent à toutes les formes, tous les genres, s’investissent dans la création et la diffusion.
(c.f. un article de Télérama)

L’image de la France dans le monde, ce n’est pas seulement de la politique et de l’économie, c’est aussi l’exception culturelle, qu’il convient de conserver, enrichir, développer.

 

P.S. : Cette réflexion m'est venue en regardant le Festival de Cannes. Comme quoi...

Ecrit par walkyrie, a 18:19 dans la rubrique "Concept".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Dimanche (04/05/03)
La télévision est tombée bien bas
--> Dernière modification : 08/05/03 [17:16]

J’imaginais hier une vidéo façon très pub pour la sécurité routière, façon très crash. Une vidéo sans musique de fond.

Intérieur – Jour – Un appartement

Un couple, homme/femme, assis sur un canapé, regardent la télévision (plan d'ensemble sur le canapé). Quel âge ont-ils ? Trente, quarante, ou bien cinquante ans ? Qu’importe leur âge en fin de compte, car à présent il semble que tout le monde regarde la même chose à la télévision. Imaginons qu’il s’agisse là d’une émission très téhèfunesque, genre reportage du dimanche soir vers 19 heures, ou prime time du samedi… Ça braille, ça gueule, ça applaudit. Haut en couleurs, l’écran bariolé s’agite. Au couple du canapé fait écho celui dans la télévision : très stéréotypés, une jeune femme blonde en talons hauts joue des coudes avec son partenaire. Lui semble décontracté derrière son polo et son fond de teint orangeâtre (plan sur la télévision dans le décor de l'appartement + émission).

Soudain, un jeune homme, ordinaire, en jean, chemise à manches courtes (c’est l’été) ouverte sur un t-shirt blanc, baskets aux pieds, fait irruption (la caméra, sur le couple, se tourne brusquement sur la droite au moment où on entend le bruit de la porte s'ouvrir et que le couple tourne la tête simultanément vers la gauche). Il ouvre la porte et entre dans l’appartement le plus naturellement du monde. Le couple, surpris, le regarde sans bouger (la caméra, comme le couple, ne bouge pas, et regarde l'homme avancer - consternation).

L’homme marche vers eux d’un pas assuré (la caméra le suit, le regard du couple aussi). Il ouvre la fenêtre près du canapé (la caméra s'est arrêtée à quelques mètres derrière lui - plan fixe assez large pour contenir les trois personnages mais suffisamment près pour faire "partie de la scène") . Les deux autres le regardent agir, bouche bée (lui s'est peut-être levé ?). Et la télé continue de brailler (elle ne fait plus que partie du décors, mais on l'entend toujours, comme de loin).

L’homme, campé sur ses jambes, légèrement penché en avant, attrape l’écran à bras le corps (on le voit de dos, ou de profil ?). Direction la fenêtre (on le voit de dos). Étonnement général (plan sur le couple ?). Par-dessous l’épaule de l’homme (caméra par-dessus l'épaule de l'homme), on voit la rue : des passants, certains regardent en l’air vers la fenêtre, montrent du doigt comme on montre Superman volant dans le ciel.

Sans hésitation, l’homme balance la télé par-dessus la rambarde. D'en bas (caméra à hauteur des passants, visée sur la fenêtre, sur le trottoir d'en face), on la voit tomber (la caméra suit la chute depuis le trottoir) et s’écraser au sol. (plan fixe sur la télévision).

Les passants, étonnés, s’approchent alors avec précaution de la carcasse. L’homme à la fenêtre (mouvement rapide vers la fenêtre - comme quelqu'un qui lève la tête)  a disparu, on voit le couple appuyé à la rambarde, regardant en bas (plan large - toujours depuis le trottoir d'en face - façade de l'immeuble, trottoir avec carcasse + passants, fenêtre avec couple).

Sous titre (écrit en noir dans le bas à gauche de l'écran) : La télévision est tombée bien bas.

Ecrit par walkyrie, a 17:06 dans la rubrique "Petit écran".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Concept de blog : Intérieur - Jour

Je pense que j'ai trouvé le titre et la nature/fonction de ce blog joueb.

J'ai cherché quelque chose qui se détachait dans Passé Simple, quelque chose ayant une autre importance, quelque chose d'un peu à part et qui pourrait faire l'objet d'un carnet à part entière.

Je n'ai pas trouvé.

Mais alors que je réfléchissais à un banal entretien d'embauche à venir, alors que je rédigeais des CV à la pelle, butant sur la rubrique "centres d'intérêt", alors que dans le métro je tentais de remplir cette case blanche, j'ai compris que tout n'était pas perdu. Et que si la surface de mon corps, de ma vie, semble lisse comme la peau des filles dans les pubs, il existe toutefois une petite boursoufflure : le cinéma. Ou l'image. Le mouvement. Une certaine manière de voir les choses, le monde.

Ces derniers temps, je me suis surprise à voir différemment. Comme cherchant à saisir quelque chose. Et à penser des trucs autour d'un même axe.

A suivre, donc...

Ecrit par walkyrie, a 11:29 dans la rubrique "Concept".
Lire l'article ! (suite de l'article + 1 commentaires)
Lundi (28/04/03)
Concept de blog
--> Dernière modification : 04/05/03 [16:22]

Alors que l’étude des concepts de soi en psychologie sociale se révèle aussi vaste que l’empire d’un César, pour moi qui ne suis qu’une petite fourmi, je m’interroge aujourd’hui dans ce métro – support des déplacements de mon corps comme de mon regard et de mes idées – je m’interroge, donc, sur le concept de blog.

Parce que j’ai voulu tester, moi aussi, les jouebs (depuis le temps que je les regarde de loin…), par curiosité plus que par intérêt, j’ai créé... un blog sans nom.

La curiosité, c’est bien. Et créer un joueb, c’est facile. Reste ensuite à savoir qu’y mettre, comment le remplir, éventuellement à réussir à le faire vivre… S’est posé alors la question, ou plutôt deux questions : quel titre et quel contenu ? Ou encore : quel concept de blog adopter ici ?

Voici quelques points de départ de mon cheminement :

    1) Il ne s’agira pas d’un carnet intimiste.

Je ne trouve en effet aucun intérêt à raconter ma vie, mon quotidien. Il est ce qu’il est (je le trouve plutôt bien), mais de là à le partager, bof. Je m’éloigne par là même de l’idée première ( ?…) ou du moins la plus répandue du weblog défini comme journal intime.
Pour ma part, je préfère écrire mes idées, mes réflexions (elles sont ce qu’elles sont) plutôt que mes faits et gestes. Peut-être est-ce par peur de me voir jugée par des inconnus ? J’ai pourtant le sentiment d’être très égoïste quand je blogue1. Ouep, je crois bien que je blogue d’abord pour moi.

    2) A la rigueur, j’aurais pu envisager de faire une sorte de ficlog2.

Effectivement, en sortant de chez moi ce jour là, j’ai pensé que ma vie ne valait sûrement pas un roman (heureusement ?…), mais que ça n’empêchait pas de la romancer. Pourtant d’autres le font beaucoup mieux que je ne le pourrais.

    3)

 

 

1Si je décide d’employer le terme carnet ou joueb (mais je n’aime pas trop, joueb… ça sonne jouet à mes oreilles, gadget, inutile, pour les enfants…) plutôt que blog, weblog, qu’utiliser à la place de bloguer/poster ? Carneter ?

2Est-ce bien ficlog le terme adéquat ? Je ne sais même plus…

Ecrit par walkyrie, a 15:23 dans la rubrique "Concept".
Lire l'article ! (suite de l'article + 3 commentaires)